Douze...comme la mort est une sculpture/installation poétique, dans laquelle des jeux de mots légers, poétiques et humoristiques se juxtaposent à une trame plus noire évoquant le temps qui passe. Disposés de façon à évoquer un cadran solaire, des haut-parleurs sous leur apparence la plus sommaire, énoncent à tour de rôle une phrase du poème suivant:

 

Un... Attila, le roi des.
Deux... Sur le plat.
Trois... Du matelas.
Quatre... Quart.
Cinq... Arnation.
Six... Tite.
Sept... Extra.
Huit... Ça suffit.
Neuf... À la coque.
Dix... Ô nance.
Onze... Connaît ?
Douze...Comme la mort.